Le raffineur zougois Petroplus a annoncé jeudi avoir essuyé une perte nette de 112,3 millions de dollars (105,2 millions de francs) en 2010, contre une perte de 249,9 millions un an plus tôt. L’exercice entamé devrait s’avérer moins tendu.

Le chiffre d’affaires s’est lui établi à 20,74 milliards de dollars, contre 14,8 milliards un an plus tôt. «Nous nous attendons à ce que les marchés restent difficiles en 2011, mais qu’ils s’améliorent par rapport à 2010, tandis que le PIB mondial et la demande pour les produits pétroliers continuent de croître, a indiqué le patron du groupe, Jean-Paul Vettier cité dans le communiqué.

Le quatrième trimestre se conclut par un bénéfice net de 132,2 millions de dollars alors que le dernier trimestre 2009 s’était conclu par une perte de 163,4 millions.

Par ailleurs, le groupe prévoit «de garder le rythme des améliorations opérationnelles» que procure son programme d’amélioration sur trois ans. «Nous sommes en bonne voie pour dépasser notre objectif visant à améliorer notre seuil de rentabilité de 1,25 dollar par baril d’ici 2012 par rapport à 2009», a-t-il ajouté.

Alors que son retrait était prévu le 5 mai prochain, l’ancien président Thomas O’Malley s’est retiré lors de la séance du conseil d’administration de mercredi 2 février. Le vice-président Patrick Monteiro de Barros lui succède.