Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën prévoit une perte opérationnelle courante comprise entre un et deux milliards d’euros en 2009, et lance une émission d’obligations convertibles d’environ 500 millions d’euros, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué.

Le groupe justifie son pessimisme par la situation actuelle et les incertitudes de son marché. Il avait déjà prévenu en avril qu’il s’attendait à une perte en 2009, mais sans en préciser l’ampleur. Au premier trimestre, il avait enregistré une perte nette de 343 millions d’euros en 2008.

Sur l’évolution du marché automobile européen, PSA révise ses prévisions à la hausse et s’attend désormais à une chute de 12% des volumes en 2009, alors qu’il prévoyait -20% précédemment. Le groupe estime cependant qu’en l’absence de reconduction des mesures gouvernementales destinées à soutenir le secteur automobile, dont la prime à la casse, en 2010, il sera amené à «revoir la production du quatrième trimestre à la baisse».

Le constructeur français a également annoncé le lancement d’une émission obligataire d’environ 500 millions d’euros à échéance 2016, susceptible d’être portée à environ 575 millions, destinée à «financer ses projets de développements futurs» et «renforcer sa structure financière». Il compte notamment sur ces fonds pour financer la production de son nouveau modèle de monospace Peugeot 5008 dont le lancement est prévu durant la deuxième moitié de l’année.

A la bourse de Paris, le titre PSA évoluait dans le rouge, tout comme le reste du secteur, perdant près de 4% à l’ouverture dans un marché en baisse de 0,5%.