Nous tablons sur un ralentissement de la croissance, en particulier au 1er semestre. Cela se traduira par un taux de 3% pour les Etats-Unis, de 2% pour le Japon, de 1,8% pour la zone euro et de 1,6% pour la Suisse. Par contre, la Chine et l'Inde se distingueront avec des taux de 6,5% et plus.

Sur le plan des devises, la hausse contre le dollar devrait se déplacer de l'Europe vers l'Asie. Cela pourrait poser quelques problèmes pour le financement de la balance des comptes courants et du déficit américains. En ce moment, 40% des bons du trésor sont détenus par des investisseurs étrangers – au premier chef asiatiques. Nous ne pensons pas que leurs achats nets de titres américains augmenteront encore, ce qui créera un vide dans la demande de bons du trésor. La conséquence logique semble être une prime de risque plus élevée, donc des taux réels en hausse. Or une inflation qui sera plus forte aux Etats-Unis conjuguée à des taux réels plus élevés constitue un danger pour les investisseurs en obligations libellées en dollars. Cela mettra aussi sous pression les rendements réels des emprunts européens mais, étant donné les perspectives inflationnistes modérées, les échéances longues comportent beaucoup moins de risques. Par conséquent, nous recommandons de surpondérer les obligations européennes par rapport aux américaines et de rester court, en particulier aux Etats-Unis.

Entre actions globales et cash, le choix est serré; les estimations parlent en faveur des actions, les risques macro pour le cash. Dès lors sur-/sous-pondérez les régions plutôt que les classes d'actifs. Des positions surpondérées sont tout à fait recommandées dans les marchés émergents – mais pas uniquement en actions – malgré le mouvement de hausse observé récemment! Les valorisations sont attrayantes car en raison des risques politiques, les investisseurs ont été fort peu nombreux à constituer des positions au cours des douze derniers mois.

Enfin, n'oubliez pas la remontée des matières premières dans le moyen terme; 2005 vous offrira quelques bonnes occasions d'achat dans une tendance haussière à long terme.