Philippe Dufour compte bien assurer l’avenir de sa manufacture. Celui que d’aucuns considèrent comme l’un des plus grands horlogers du monde ne travaillera bientôt plus seul dans son atelier du Solliat, à la vallée de Joux (VD). Il sera rejoint dès l’an prochain par l’une de ses trois filles, qui achève actuellement une formation horlogère, ainsi que par un jeune horloger indépendant dont le nom reste pour l’heure secret.

«J’ai finalement trouvé l’équipe qu’il me fallait pour me succéder: des personnes motivées, qui ne connaissent pas tout mais qui ont l’envie et la patience d’évoluer», confie au Temps le patron de 72 ans dont les garde-temps sont très prisés des collectionneurs. Et il a longtemps cherché, Philippe Dufour: «J’ai souvent constaté que la motivation se perd vite, alors que dans ce domaine d’activité, il faut toujours être au top.»