«Je suis désolé de vous accueillir avec un si mauvais temps. Mais nos excellents résultats devraient compenser cela», lance avec un sourire décontracté Valentin Chapero, patron de Phonak, à l'occasion de la présentation des résultats de l'exercice 2005-2006 jeudi à Stäfa (ZH).

Le succès du numéro trois mondial des appareils auditifs, derrière le danois William Demant et le leader Siemens, se poursuit, dépassant comme à l'accoutumée les attentes des analystes. La progression du sponsor principal de l'équipe cycliste éponyme jusqu'à fin 2006, dont deux coureurs sont actuellement soupçonnés de dopage, est la plus forte de l'industrie.

Exemple: les ventes. Elles ont bondi de 31,2% à 866,7 millions de francs, dont 23,8% uniquement grâce à la croissance organique. Cette hausse est principalement due à l'extraordinaire capacité d'innovation de Phonak. «Près de 70% de nos ventes totales ont été réalisées avec des produits lancés dans les deux dernières années. Ce niveau devrait être maintenu à l'avenir. Les cycles ne vont pas s'accélérer», estime Valentin Chapero. Le chiffre d'affaires a progressé partout: dans la région Asie-Pacifique (+37,9%), les Amériques (+34,7%), en Europe (+20,4%) et ailleurs (+2%). Par conséquent, les parts de marché de Phonak sont passées de 16% à 19% en une année, selon Valentin Chapero. Elles sont désormais presque équivalentes à celles de William Demunt, mais encore loin derrière Siemens. D'après Bloomberg, le fabricant allemand détiendrait entre 23% et 25% du marché mondial.

Forte hausse des marges

Parallèlement aux ventes, les marges avec intérêts et taxes (EBIT) ont pris l'ascenseur. Elles atteignent 24,4%, contre 19% un an plus tôt. «Nous avons considérablement augmenté nos forces de vente et notre marketing. Notre portefeuille de produits est aujourd'hui quasi optimal, entre le bas, le moyen et le haut de gamme. Cela nous a permis d'augmenter les volumes et de réaliser des économies d'échelles», se réjouit Valentin Chapero.

De son côté le bénéfice net de Phonak a atteint 172,5 millions de francs, soit une hausse significative de 79,1%.

Fort de cette performance globalement très positive, Phonak dispose d'importantes liquidités qui pourraient lui permettre de réaliser des acquisitions. «Nous avons de l'intérêt pour des grossistes afin de renforcer notre présence au niveau mondial», souligne Valentin Chapero. Le patron s'attend à une progression des ventes de 10% cette année. La barre du milliard de francs devrait être dépassée en 2007. Quant à la marge EBIT, elle devrait progresser de 1% et atteindre 25,4% durant l'exercice en cours.

Les résultats de Phonak ont séduit le marché. Le titre a progressé jeudi de 3,9% à 72,75 francs.