On connaît pour la première fois le produit intérieur brut (PIB) romand. C'est l'institut Créa de l'Université de Lausanne qui l'a calculé, sur mandat des six banques cantonales. En termes nominaux, le PIB s'est élevé à 113,1 milliards de francs l'an dernier, ce qui représente 24% de la valeur du PIB helvétique. «La Suisse romande n'est pas un «gnome» économique à l'échelle suisse», a glissé Paul Coudret, coordinateur de l'étude présentée mercredi à Genève.

Ce nouvel indicateur confirme le dynamisme de l'économie romande. Le PIB des six cantons romands a crû de 4,1% en 2007 par rapport à l'année précédente. Corrigée des effets du renchérissement, la progression a atteint 2,7%. Soulignons que sur les dix dernières années, le PIB a augmenté en moyenne de 2%. C'est mieux que la performance suisse (1,9%).

«Cet indicateur est essentiel pour les patrons, mais également pour les collectivités qui doivent planifier l'avenir», a souligné Nicolas de Saussure, responsable de la communication à la Banque Cantonale de Genève.