Combattre le réchauffement climatique est une urgence absolue. Afin de limiter à 2 degrés Celsius la hausse de la température moyenne à la surface du globe en 2100, il a été décidé (pas par tous) de remplacer les énergies fossiles par des sources renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse, etc.) d’ici à 2050. Cela, même si cette température sera probablement atteinte aux alentours de 2040 (Nature, 05.12.2018) et même si la probabilité de succès à long terme n’a jamais été démontrée! Cette voie est-elle bien réaliste?

Rien n’est moins sûr, si l’on considère la tendance haussière de la consommation mondiale en énergie fossile qui a atteint, en 2017, 85,2% de l’énergie totale (34,1% pour le pétrole) et un minable 3,6% pour les renouvelables.