Pictet gérait 610 milliards de francs à la fin juin, un chiffre en recul de 12,6% par rapport aux 698 milliards comptabilisés su 31 décembre 2021, selon un communiqué diffusé mercredi matin. «Avec un choc inflationniste et un choc géopolitique, les six premiers mois de l’année ont constitué le pire semestre depuis 1932 pour l’indice représentant un compte équilibré en dollar comprenant 50% d’actions et 50% d’obligations», observe mercredi Renaud de Planta, associé senior de Pictet. Commentant les résultats du groupe bancaire genevois pour Le Temps, le banquier se dit finalement «pas mécontent» de la performance du groupe dans ces conditions, avec une progression de 1% du résultat opérationnel.