Promotion

Pierre Maudet repart en voyage

Le magistrat genevois s’envole ce samedi, accompagné d’une délégation économique, pour une visite d'une semaine. Destination la Chine et ses entreprises innovantes 

Pierre Maudet reprend l’avion ce samedi. Ce sera en classe économique et, cette fois, il n’y a aucun doute sur l’aspect officiel de l’escapade. Le conseiller d’Etat sera accompagné par une délégation de 37 personnes, dont des entrepreneurs de la région, des représentants de l’Université de Genève et de l’EPFL, et de la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève, coorganisatrice du voyage. Destination l’Asie pour ce que le délégué à la direction générale du développement économique du canton de Genève, Dejan Nikolic, appelle un «pèlerinage dans la Chine innovante».

Précision qui a son importance depuis l’affaire du voyage à Abu Dhabi: «Dans son ensemble, la délégation voyage en classe éco. Les représentants du secteur privé habitués à un autre standing paient bien entendu de leur poche tout supplément de confort souhaité», soulignent les services du magistrat.

Lire aussi: L’affaire Maudet met le monde politique genevois en ébullition

Première étape, Shenzhen

La première ville au programme est Shenzhen, non loin de Hongkong. Ce qui était encore une bourgade il y a vingt ans compte aujourd’hui 10 millions d’habitants et abrite notamment Tencent, holding spécialisée dans les services internet, mobiles et la publicité en ligne. Les messageries instantanées WeChat et Tencent QQ lui appartiennent. Cette dernière, avec 647 millions de comptes actifs, est considérée comme la plus grande communauté en ligne du monde.

C’est là également que DJI, leader dans la construction de drones, a ses quartiers généraux. Le président du Conseil d’Etat genevois veut profiler son canton dans ce domaine. En avril était d’ailleurs présenté un rapport d’une vingtaine de pages, qui décrit les opportunités qu’offrent les drones en matière d’innovation technologique pour Genève.

Notre reportage: A Shenzhen, un aperçu des usines chinoises alimentant le marché de l’électronique

La délégation passera par Shanghai. Elle en profitera pour inaugurer les bureaux chinois de Digital Luxury Group, l’entreprise de marketing fondée par le Genevois David Sadigh. Puis ce sera Pékin, où est sise l’Université de Tsinghua, qui a noué un accord avec l’Université de Genève pour lancer un master en commun sur l’innovation, le développement humain et la durabilité. Didi, le Uber chinois, fera aussi l’objet d’une visite.

Le retour est prévu pour le 9 juillet. Le magistrat, lui, repartira deux jours plus tôt. Sur place, le «fixeur» de ce voyage aura l’accent genevois puisqu’il s’agit de Nicolas de Toledo, un expatrié issu d’une famille bien connue à Genève notamment pour avoir fondé le groupe Pharmacie principale.

C’est le quatrième voyage

«Il s’agit d’une démarche d’observation, dit Dejan Nikolic. Nous tenons à entretenir de bonnes relations avec plusieurs grands acteurs chinois.» C’est la quatrième fois que Pierre Maudet se rend en Chine depuis 2014. Ses précédents voyages ont été fructueux puisque deux banques se sont installées à Genève récemment, ou sont en passe de la faire: la Bank of China et l’Agricultural Bank of China. Cofco (China National Cereals, Oils and Foodstuffs Corporation) occupe par ailleurs les locaux laissés libres par Addax Petroleum, autre entreprise chinoise ayant choisi, elle, de quitter le canton suite à des ennuis judiciaires. Tong Ren Tang, le leader de la médecine traditionnelle chinoise, s’est pour sa part installé aux Pâquis.

En marge des visites officielles auront lieu des rendez-vous avec les sous-traitants des entreprises déjà installées à Genève. Le but est de les sensibiliser aux avantages liés à une implantation au bout du Lac voire au développement de technologies en partenariat avec des entreprises genevoises.

Prochain voyage en Russie

«La Chine est une priorité, comme le sont les Etats-Unis, confirme Dejan Nikolic. Mais depuis l’élection de Donald Trump, ce marché est plus compliqué.» Le déplacement chinois est d’ailleurs présenté comme le pendant asiatique d’un voyage datant de mai 2017 dans la Silicon Valley et à New York. En septembre, Pierre Maudet ira, dans les mêmes conditions, en Russie. Le grand organisateur de ce déplacement est bien connu des Genevois puisqu’il s’agit du député PDC et russophile, Guy Mettan.

Publicité