Comment est-ce possible? Comment une entreprise de la taille d’EasyJet peut-elle se laisser voler des données de neuf millions de ses clients? Après l’annonce de ce piratage massif, mardi, par la compagnie aérienne à bas coût, les questions se multiplient sur la stratégie de la société britannique, qui devra certainement rendre des comptes, non seulement à ses clients, mais aussi aux autorités.

L’affaire est de taille et concerne certainement de nombreux Suisses. Les données personnelles de neuf millions de passagers ont été dérobées et cela touche les clients qui ont réservé des vols entre le 17 octobre 2019 et le 4 mars 2020 – il s’agit bien des dates de réservation, et pas des dates des vols. Les noms, prénoms, adresses et détails des vols de ces personnes ont été dérobés. Et pour environ 2200 de ces victimes, les détails des cartes de crédit ont également été volés.