Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les appareils de la société MyStrom sont sur le marché depuis 2011.
© Keystone

Informatique

Des pirates s'attaquent aux prises de courant d'une filiale de Swisscom

Des hackers ont pu voler des données sensibles en ayant accès à des prises électriques connectées de la société MyStrom. Cette faille dans la sécurité a été découverte il y a quatre mois, selon la presse dominicale

Sur son site, Swisscom affirme vivre au quotidien le potentiel de l'Internet des objets. Sa filiale MyStrom en a vu les limites. Les prises électriques connectées de la société n'ont pas résisté à une attaque informatique. Des cybercriminels sont parvenus à infiltrer des milliers de réseaux locaux sans fil (wlan) à travers la Suisse par le biais de ses appareils, raconte la SonntagsZeitung. Ils ont ainsi pu piloter à distance des ordinateurs portables, des téléviseurs ou des machines à laver. Des données sensibles ont également été exposées. Les pirates informatiques pouvaient accéder aux informations bancaires sans se faire remarquer ou écouter des conversations privées.

L'entreprise a réagi seulement cette semaine. «Nous avons été mis au courant par un expert externe en sécurité», indique son patron, Thomas Kienle, au journal alémanique. Cette faille dans la sécurité a été découverte il y a quatre mois, mais n'a pu être réglée qu'aujourd'hui. MyStrom explique qu'elle n'avait pas pu comprendre tout de suite les méthodes d'attaque de ses produits. Les appareils sont sur le marché depuis 2011 et sont utilisés dans des dizaines de milliers de foyers suisses. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)