Les superstars devraient faire preuve de davantage de modestie. Dans l’immobilier, elles déçoivent sur le très long terme. Un travail académique portant sur 150, 70 et 30 ans montre que le rendement de l’immobilier résidentiel est plus modeste dans les grandes villes du monde – celles que les auteurs appellent les superstars – que dans le reste du pays.