Exactement 31 381 milliards de dollars. Voilà ce que l’Etat américain peut emprunter pour financer son budget déficitaire et continuer de payer les fonctionnaires, les retraités ou les soldats. Or, depuis ce jeudi, ce plafond est officiellement atteint. Le Trésor américain a indiqué recourir à des «mesures extraordinaires» pour honorer ses obligations financières. En attendant que le Congrès veuille bien relever ou suspendre ce plafond, comme il l’a fait régulièrement depuis plus d’un siècle.