Une nouvelle mesure visant à couper les revenus du pétrole russe est entrée en vigueur lundi. L’Union européenne, le G7 et l’Australie ont plafonné le prix du pétrole russe à 60 dollars le baril. Le cours du baril de Brent a évolué en hausse dans la journée, mais évoluait en baisse à 84,75 dollars en fin de journée. Pour sa part, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses dix alliés (l’OPEP+) a maintenu dimanche son cap de restreindre sa production. Voici six questions-réponses sur les tenants et aboutissants d’une sanction dont l’impact reste à voir.