Après l’enquête contre lui menée en Suisse par le Ministère public de la Confédération (dont Le Temps a révélé les détails mi-avril), le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, va-t-il aussi devoir se défendre en France? Deux plaintes pour des faits présumés de blanchiment et d’escroquerie ont été déposées à Paris auprès du Parquet national financier, a révélé Le Monde lundi.

Lire aussi: La justice suisse sur la piste des millions du puissant gouverneur de la Banque du Liban