La présidente démocrate de la Chambre des représentants américains, Nancy Pelosi, s'est dite «optimiste» jeudi quant à l'adoption vendredi par la Chambre du plan de sauvetage des banques, rejeté le 29 septembre. «Nous n'allons pas faire voter une loi qui ne dispose pas des voix nécessaires. Je suis optimiste sur le fait que nous allons faire voter la loi», a dit Nancy Pelosi.

La version révisée de ce plan de soutien historique destiné à stabiliser le système financier en déroute, adoptée mercredi soir au Sénat, devrait faire l'objet d'un vote à la Chambre vendredi. Cette dernière avait rejeté le texte lundi à 13 voix près (228-205), faisant brutalement chuter le Dow Jones et les bourses mondiales.

Nancy Pelosi a indiqué que le groupe démocrate s'attachait, dans la préparation de l'examen de la loi, à s'assurer de toujours pouvoir compter sur les voix acquises en première lecture: «Nous voulons voir si nous avons les 141 voix que nous avions avant et cela semble être en bonne voie.» Plusieurs républicains seraient d'ailleurs en train de reconsidérer leur position et se prépareraient à accepter la loi, indiquait l'agence Bloomberg.

Amendements à la loi

La présidente de la Chambre a également insisté sur la liste des amendements particuliers qui ont été attachés au plan du Trésor, pour plaire notamment aux démocrates, comme la provision qui augmente à 250000 dollars la garantie par l'Etat des dépôts dans les banques. Elle a signalé également un autre crédit d'impôt de 1000 dollars sur les taxes de propriété, un amendement qui «signifie beaucoup pour certains de nos membres à la Chambre». Plaidant de nouveau en faveur de l'adoption du plan Paulson de 700 milliards de dollars, Nancy Pelosi a répété: «si nous n'agissons pas, des Américains qui travaillent dur et des millions de gens verront le rêve américain s'évaporer.»

La fébrilité persistait hier à Wall Street, le Dow Jones perdant à la clôture plus de 3%, dans l'attente du vote.