Le Congrès américain a adopté samedi un vaste plan de sauvetage de l'immobilier. Le texte, déjà adopté mercredi par la Chambre des représentants, a été approuvé samedi au Sénat à 72 voix contre 13. Il doit désormais être transmis au président Bush pour signature.

Ce plan a été conçu à la base pour aider les emprunteurs étranglés par leurs mensualités. En outre 3,9 milliards de dollars seront accordés aux collectivités locales pour racheter les logements saisis.

Enfin, Fannie Mae et Freddie Mac, qui détiennent ou garantissent près de 50% de l'encours de crédit immobilier, seront placés sous l'autorité d'un nouvel organisme de contrôle. Le Congrès a aussi donné son feu vert au plan de sauvetage mis sur pied par le Trésor il y a une dizaine de jours pour empêcher leur naufrage.