La société américaine Coinbase, plateforme d'achats et de ventes de cryptomonnaies comme le bitcoin, a annoncé jeudi qu'elle fera ses premiers pas à la Bourse de New York le 14 avril, sous le symbole COIN (pièce de monnaie en français). L'entrée de Coinbase à Wall Street sur la plateforme Nasdaq sera une première pour une entreprise de devises virtuelles.

Comme prévu, le groupe utilisera la méthode de la cotation directe, et non une introduction en Bourse classique, et ne récupérera en conséquence pas d'argent frais.

Lire aussi: La start-up Coinbase, plateforme d'échanges du bitcoin, tente d'entrer en Bourse

Mais les actionnaires déjà présents à son capital - les fondateurs, les employés et les investisseurs historiques - pourront vendre leurs participations sur le marché. Ce processus a déjà été utilisé par Spotify, Slack, Palantir ou Roblox. Un prix de référence sera fourni la veille au soir de l'opération.

136% de hausse du chiffre d'affaires en 2020

La plateforme a été fondée en 2012 à San Francisco et fournit des services d'achats, de ventes et de gestion de portefeuilles de cryptomonnaies.

Le groupe est en pleine croissance: son chiffre d'affaires s'est envolé de 136% en 2020 pour atteindre 1,14 milliard de dollars (970 millions d'euros). Et la plateforme a gagné de l'argent l'an dernier: 322 millions de dollars (273 millions d'euros) après une perte de 30 millions (25 millions d'euros) en 2019. Coinbase recensait 43 millions d'utilisateurs particuliers fin 2020.

Lire encore: La start-up Coinbase surfe sur la folie bitcoin

La société estimait alors avoir sur sa plateforme 90 milliards de dollars (76 milliards d'euros) d'actifs, une somme tirée par l'envolée du bitcoin dont le prix a quadruplé en 2020 avant d'exploser depuis le début de l'année. Les prix d'autres cryptomonnaies comme Ethereum ou Litecoin ont aussi bondi ces derniers mois.