Les banques traditionnelles, déjà mises à mal avec les taux négatifs, voient une grande partie de la chaîne de valeur leur échapper, au profit des plateformes de trading et des fintechs. On le constate dans la gestion, les paiements ou le robo-advisory par exemple. Cette tendance est encore plus visible dans le domaine des cryptomonnaies.

Lire aussi:  Record d’entrées en bourse depuis l’an 2000