Après le silence, des premiers éléments d’information. Mardi après-midi, pour la première fois, les cabinets neuchâtelois touchés par une cyberattaque ont communiqué, en envoyant aux médias, par e-mail, le déroulé des événements. Pour mémoire, la publication de données de patients avait été révélée le 20 mars par Le Temps. Le communiqué envoyé mardi émane des médecins Marjorie Cosandey Tissot, Monika Nobel, Julie Meyrat, et Marco Salvi, actifs à La Chaux-de-Fonds. Les informations concernent aussi d’autres médecins ayant travaillé précédemment dans ce cabinet: Francine Glassey Perrenoud (avant 2021), André-Philippe Méan (avant 2013), Marc Pierrehumbert (avant 2013), Ivana Babic (avant 2013) et Robert Muenger (avant 2014).