La Banque Coop a réalisé un premier semestre de croissance. Son bénéfice net a crû de 1,9% par rapport à la même période de l’an passé, à 36,63 millions de francs, selon son communiqué diffusé ce matin. Toutefois, ce chiffre ne tient pas compte de charges liées à une migration informatique.

L’établissement, contrôlé par la Banque cantonale de Bâle, se félicite d’une hausse constante dans le secteur du crédit hypothécaire, où les volumes ont atteint 10,75 milliards de francs, soit 2,4% de mieux qu’au même trimestre l’année passée. La banque relève aussi une augmentation de 1,2% des fonds de clientèle

Reste que les coûts de migration informatique ont représenté une dépense importante pour la Banque Coop. En les intégrant, son bénéfice net semestriel a fondu de 42,3% sur un an pour s’établir à 20,77 millions de francs seulement.

La Banque Migros quant à elle a vu son bénéfice brut reculer de 2,1% au premier semestre 2009 à 127,9 millions de francs. Mais elle se targue d’un important afflux de fonds de clients (+3,2%), pour 773 millions de francs, et de l’arrivée de 32’000 nouveaux clients depuis le début de l’année. Le volume de ses affaires hypothécaires atteint 24,6 milliards de francs.

L’établissement bancaire porte un regard positif sur les six premiers mois de l’année. Il estime que son profil de risque demeure favorable avec la constitution de provisions nouvelles pour 2,4 millions de francs.