C’est une rentrée intense que s’apprêtent à vivre les start-up retenues pour participer au programme de soutien à la création d’entreprise mis sur pied par Kickstart Accelerator. L’accélérateur de start-up zurichois réunit depuis lundi trente équipes de créateurs d’entreprises suisses et internationaux qui travailleront d’arrache-pied à leur projet durant onze semaines dans les locaux d’une ancienne usine d’électricité située à deux pas du bâtiment de la bourse suisse.

Seulement 30 projets retenus

Dans une ambiance de ruche en pleine effervescence, différentes équipes, constituées le plus souvent de deux à quatre personnes, se répartissaient hier dans une grande halle appartenant à l’EWZ. Elles y resteront jusqu’au 4 novembre, date à laquelle les fondateurs pourront présenter leurs produits ou services à des investisseurs, des directeurs d’entreprises ou aux médias.

Lire aussi: «La Suisse a un rôle à jouer pour favoriser le secteur de la fintech»

Triés sur le volet, les 30 projets retenus – sur 850 dossiers présentés! – se répartissent entre quatre domaines: les technologies financières (fintech), les machines intelligentes ou connectées (robotique, internet des objets), l’alimentation ainsi qu’une catégorie plus vaste axée sur les technologies émergentes ou les idées les plus innovantes. Les créateurs d’entreprises se voient proposer un financement de départ de 25 000 francs, une bourse de soutien à la création d’entreprise ainsi qu’un espace de bureau qu’ils partageront avec d’autres sociétés. En revanche, Kickstart Accelerator ne prend aucune part dans le capital des jeunes pousses.

Un soutien très large

Né de l’initiative de DigitalZurich2025, une structure soutenue notamment par Ringier (copropriétaire du Temps) qui vise à promouvoir l’économie numérique, et gérée avec le soutien de l’incubateur Impact Hub Zurich, Kickstart Accelerator organisait son coup d’envoi officiel jeudi soir à Zurich en présence de Suzan LeVine, l’ambassadrice américaine en Suisse et ex-responsable du marketing chez Expedia.

La structure bénéficie du soutien d’un grand nombre d’entreprises helvétiques – ABB, Credit Suisse, Swiss Life, Swisscom, UBS – ainsi qu’avec les distributeurs Migros et Coop et l’EFP de Zurich. L’accélérateur de jeunes pousses peut de surcroît compter sur l’appui de la Kickstart Foundation, qui met en réseau différentes structures de soutien à la création d’entreprises comme Venture Kick, CTI-Invest, Impact Hub et Startup Ticker.