L’écart hommes-femmes à la tête des plus grandes entreprises américaines peut se mesurer en prénoms: on trouve 23 John, contre 21 femmes, à la fonction de président du conseil d’administration. Ces dernières n’occupent que 8% de l’ensemble des fonctions dirigeantes (président, directeur général ou directeur financier) du S&P 500, soit l’indice des plus importantes sociétés cotées à la bourse de New York. C’est ce que révèle un rapport publié mardi d’Equileap, fournisseur mondial de données et de recherche sur l’égalité hommes-femmes.