Parfois, lire des documents sur la vie de bureau quotidienne au sein d’une PME peut être passionnant. Car l’entreprise en question n’est pas exactement une PME comme une autre. C’est Conti, l’un des plus grands groupes de hackers sévissant sur la planète. Ces hackers, basés en Russie, ont vu leur entreprise imploser fin février, juste après le début de l’invasion russe en Ukraine. Initialement, Conti avait apporté son soutien à Moscou, avant rapidement de se rétracter. Il semblerait que l’un de ses membres, ukrainien, ait alors décidé de rendre public les échanges au sein du groupe. Ces révélations, qui se succèdent depuis des semaines, concernent la Suisse, puisque Conti est notamment à l’origine de la cyberattaque contre l’Université de Neuchâtel.