Roubles ou pas roubles? La question est sur toutes les lèvres dans les milieux politiques et gaziers en Europe depuis que Vladimir Poutine a signé jeudi un décret selon lequel ses livraisons de gaz aux pays «inamicaux», comme la Suisse, doivent être payées dès ce mois avec la devise russe. Les transactions se feront par le biais de la Gazprombank, sinon pas de gaz.