Les comptes publics portugais bénéficieront cette année d’un excédent «d’environ deux milliards d’euros» qui permettront de soutenir l’économie, a annoncé le premier ministre portugais, Pedro Passos Coelho, dans un entretien publié dimanche.

«Il existe un excédent d’environ deux milliards d’euros», a déclaré M. Passos Coelho au quotidien Publico. Cet excédent, obtenu grâce aux recettes extraordinaires provenant du transfert de fonds de pension de la banque vers les comptes de la Sécurité sociale, va permettre de soutenir l’économie, a-t-il expliqué.

En un an, le déficit est passé de 9,8% à 5,9% du PIB

Le chef du gouvernement a assuré que «le déficit de cette année ne sera pas remis en cause grâce au transfert des fonds de pension de la banque». Vendredi, le secrétaire d’Etat à l’Administration publique, Helder Rosalino, avait déclaré que le déficit public serait ramené cette année au-dessous des 5,9% du produit intérieur brut (PIB) (contre 9,8% en 2010), l’objectif fixé par les bailleurs de fonds du Portugal en échange d’un programme d’aide financière.

Troisième pays de la zone euro après la Grèce et l’Irlande à faire appel à une aide exceptionnelle, le Portugal a obtenu en mai un prêt de 78 milliards d’euros du Fonds monétaire international et de l’Union européenne.

En échange de cette aide, le gouvernement s’est engagé à mettre en œuvre un vaste programme de rigueur, qui doit lui permettre de ramener le déficit public à 4,5% du PIB en 2012 et à 3% en 2013. Mercredi, le parlement a définitivement adopté un budget pour 2012 d’une rigueur draconienne. D’après les prévisions officielles, en 2012 l’économie portugaise devrait s’enfoncer davantage dans la récession qui devrait atteindre -3% du PIB, soit la plus mauvaise performance de l’UE.