Ce sont des opérations discrètes, où les chiffres sont rares et les détails livrés au compte-goutte. Sans faire de bruit, La Poste est en train de créer un petit empire helvétique du numérique. L’ex-régie fédérale multiplie les rachats de sociétés suisses actives dans la technologie, au point de créer une petite galaxie de services gravitant autour de la sécurité.