Les marchés des actions suivent actuellement une tendance latérale sur fond de volatilité. Les événements entraînant des mouvements de prix se sont succédé rapidement, amplifiant parfois leurs effets mutuels. Selon nous, les taux d'intérêt devraient se stabiliser prochainement, en particulier aux Etats-Unis suite à la correction marquée des marchés. En outre, la Fed devrait resserrer les taux une première fois le 30 juin ou le 10 août, ce qui devrait contribuer à calmer les marchés. Les prix du pétrole devraient aussi se stabiliser pour des raisons fondamentales, à un niveau toutefois élevé. Même après les dernières baisses des cours du baril, la prime de spéculation reste substantielle. Il est toutefois difficile de quantifier l'effet d'éventuelles attaques futures en Arabie saoudite ou lors du processus de transmission du pouvoir en Irak.

Le redressement économique n'a pas encore été mis en danger par les prix élevés du pétrole. Mais bien que les estimations des bénéfices d'entreprises aient fait un bond ces derniers mois, les attentes pourraient être révisées à la baisse si les prix du pétrole restaient longtemps élevés.

Lors des semaines à venir, les marchés des actions globaux pourraient bien continuer d'afficher une volatilité élevée. Notre équipe d'économistes table sur un atterrissage en douceur tant aux Etats-Unis qu'en Chine, et n'attend pas de pression accrue du côté des prix du pétrole. Cela nous incite à l'optimisme au sujet des perspectives à moyen terme pour les actions suisses.

Mais seuls les prochains mois nous diront si les politiques économiques des deux moteurs mondiaux de la croissance, la Chine et les Etats-Unis, sont un succès. En réponse aux risques à court terme, la stratégie d'investissement de la Banque Cantonale de Zurich est défensive. Nous estimons néanmoins le potentiel du marché suisse à 8% environ pour les douze prochains mois, étant donné notre scénario de base optimiste. Nous recommandons les titres défensifs avec des perspectives bénéficiaires fiables, tels que Novartis, Syngenta et Galenica, et sélectivement quelques titres cycliques comme Georg Fischer et SIG.