Vent de panique, voilà que 35000 poulets d'Optigal, une filiale de Migros, viennent d'être abattus mardi à Vernayaz en Valais. «Les bêtes souffraient de Laryngotrachitis, une maladie dont ils se remettent tout seuls normalement et qui n'est absolument pas dangereuse pour l'homme», explique Monica Glisenti, porte-parole de la Fédération des coopératives Migros. «Mais comme cette maladie fait maintenant partie du répertoire des maladies à éliminer, il a fallu abattre l'ensemble des animaux de ce parc. Les installations et la ferme ont été désinfectées. Elle restera fermée jusqu'en août.» Le diagnostic a été établi le 7 décembre par les autorités vétérinaires cantonales et fédérales, et publié le 13 janvier. La Migros regrette de n'avoir pas diffusé à l'époque un communiqué.