A première vue, la bourse suisse fonctionne comme une montre suisse. Elle reste fiable et précise en dépit des aléas politiques, en l’occurrence du non-renouvellement de l’équivalence boursière à fin juin. D’ailleurs après les mesures prises par le Conseil fédéral, personne n’attendait de dysfonctionnements.