Predator, l'arme fatale. Les abords de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) se teintent de cinéma hollywoodien lorsque l'on parle de marchés financiers. Sous ce nom un peu barbare se cache le logiciel de négoce mis au point par la société Teleinvest, basée à St-Sulpice (Vaud). Ce système est destiné aux professionnels de la finance, traders des banques, brokers, sociétés financières ou fonds alternatifs («hedge funds»).

Fondateur de cette société familiale, Aurel Dan s'est engouffré dans la brèche boursière créée par la disparition de la corbeille au milieu des années 1990. Les méthodes de travail ont changé avec l'avènement des Bourses électroniques. L'automatisation des échanges a fait naître de nouveaux besoins. Aurel Dan fournit aux traders un poste de pilotage, appelé Predator. L'outil centralise les ordres d'achat ou de vente reçus. «La plateforme permet ensuite de les traiter, que ce soit sur des actions, des obligations, des fonds de placement ou des warrants», explique-t-il. On propose des fonctionnalités sur mesure qui garantissent la meilleure exécution possible.»

L'outil semble apprécié des professionnels. «Ce système de routage d'ordres décharge les traders qui peuvent ainsi se consacrer davantage à leur clientèle», souligne Jean-Baptiste Clivaz, courtier en obligations chez Ferrier Lullin à Genève. La transparence offerte est aussi relevée. «Il me permet de voir la profondeur d'un marché, lâche le spécialiste d'une banque privée genevoise. Si je dois vendre un grand nombre de titres à 15,82, Predator m'indique également si la demande est forte à 15,81 ou 15,8. Je sens ainsi mieux le potentiel.» Le système équipe plusieurs établissements. La banque Pictet, ABN-Amro ou encore HypoVereinsbank figurent parmi les utilisateurs.

Teleinvest emploie une septantaine de personnes, principalement des ingénieurs et des mathématiciens. Soixante sont basés en Roumanie, patrie d'Aurel Dan. «Tous les développements informatiques sont réalisés à Bucarest pour des raisons de coûts», précise cet ex-réfugié politique, débarqué en Suisse au début des années 1980.