Les relations entre banques et gérants de fortune indépendants entrent dans le XXIe siècle. Les seconds doivent régulièrement envoyer des documents aux premières, le plus souvent par courrier traditionnel. Une plateforme basée sur la blockchain sera lancée dans les prochains mois pour centraliser ces informations, qui portent sur les dirigeants des sociétés de gestion indépendantes, leur stratégie ou les marchés qu’elles couvrent. Mais pas sur leurs clients.