Pour l’année en cours, le numéro un bancaire helvétique révise ses attentes de 2,7% à 2,2%, a-t-il indiqué dans un communiqué mercredi. Il prévoit par ailleurs une inflation à 0,3% pour 2011 et à 1,1% pour 2012. Pour ce qui est du marché de l’emploi, UBS table sur une stabilisation du taux de chômage autour de 3%.

Cette révision des chiffres n’empêche pas les économistes de la banque zurichoise de rester optimistes. Ils soulignent que l’économie suisse continue d’évoluer plus favorablement que celle de la plupart des autres pays industrialisés occidentaux.