Il vaut la peine de s’arrêter quelques minutes sur l’amende infligée à WhatsApp la semaine passée: 225 millions d’euros, soit 244,5 millions de francs. Le montant de la sanction imposée par l’Autorité irlandaise de protection des données (DPC) est certes élevé, mais ce n’est qu’une amende parmi toutes celles qui ont été dernièrement infligées en Europe. Souvenons-nous qu’en juillet dernier la France imposait une pénalité nettement plus importante (500 millions d’euros) à Google pour ne pas suffisamment rémunérer les médias en reprenant leur contenu.