Pour l’instant, la demande d’information reste lettre morte. Dans un communiqué publié mardi, le préposé fédéral à la protection des données indique avoir envoyé un courrier à l’association Libra, dont le siège est à Genève, afin d’obtenir des précisions sur le déploiement de la monnaie numérique de Facebook.