France

Le «président des riches» disséqué par des économistes

Emmanuel Macron a vite hérité de ce surnom après l’abrogation partielle de l’impôt sur la fortune. Un rapport d’économistes juge qu’il correspond à la réalité

Ce constat dit l’ambiguïté des réformes menées par Emmanuel Macron depuis son élection en mai 2017. Il est signé par l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), un institut de premier plan: «Globalement, si les mesures du budget 2020 poursuivent le rééquilibrage en faveur des classes moyennes, entamé en 2019, l’effet cumulé des mesures socio-fiscales de 2018 à 2020 reste très fortement marqué par le geste fiscal effectué en direction des ménages les plus aisés en début d’année 2018. Sur les 17 milliards d’euros de gains de pouvoir d’achat pour les ménages depuis 2018, plus de 4 milliards d’euros, soit 25% l’ont été aux 5% des ménages les plus aisés.»

Lire aussi: Macron lance un «grand débat» fiscal