L'objectif de la réforme est de réduire les dépenses de santé de 34 milliards de francs d'ici à 2007 et de réduire le taux des cotisations d'assurance maladie de 14,3% à 13%.

En Allemagne, les dépenses de santé ont atteint 213 milliards de francs en 2002.

Le déficit des caisses du régime général (près de 4,5 milliards d'euros) a atteint un record l'année dernière.

Voici les principales mesures de la réforme:

Les prothèses dentaires ne seront plus remboursées par les caisses publiques. Elles feront l'objet d'une assurance complémentaire et obligatoire à partir de 2005.

L'indemnité journalière en cas de maladie (Krankengeld) sera privatisée. Elle sera rayée du catalogue des prestations sociales des caisses et fera l'objet d'une assurance privée que chaque employé devra contracter à partir de 2007. Introduction de «tickets d'entrée» chez le médecin, de 15 francs par trimestre.

Un séjour à l'hôpital coûtera 15 francs par jour (plafonné à 420 francs).

Pour les médicaments, les patients seront tenus de payer 10% du prix (plafond de 15 francs).

Les dépenses de santé des assurés ne devront pas excéder 2% du revenu brut annuel (1% pour les malades chroniques). Le reste sera remboursé sur la feuille d'impôt.