Limiteront-ils leur production de pétrole? Le monde occidental s’accordera-t-il sur un plafonnement des prix du brut russe? Voilà les questions de la semaine sur le front des hydrocarbures. Les membres de l’OPEP +, une alliance qui regroupe les membres de l’OPEP et 11 pays alliés, dont la Russie, doivent se réunir dimanche pour répondre à la première. La seconde question occupe les pays européens et les Etats-Unis qui négocient un tarif limité pour l’Urals, un mélange de pétroles russes, en guise de sanction suite à la guerre en Ukraine.