La courbe de la croissance économique ressemble à celle du moral des habitants du pays. Après avoir rebondi de 7,6% entre fin juin et fin septembre, alors que la vie semblait pouvoir reprendre son cours, le produit intérieur brut (PIB) suisse a presque stagné au quatrième trimestre. Le PIB n’a progressé que de 0,3%, par rapport aux trois mois précédents, selon les données publiées vendredi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco).

Les principales victimes étaient déjà identifiées. C’est désormais confirmé par les économistes de la Confédération: la valeur ajoutée de l’hôtellerie-restauration a baissé de plus de 20%. Au deuxième trimestre, le secteur avait enregistré une hausse de 113% de sa valeur ajoutée, par rapport à un printemps 2020 marqué par le semi-confinement.