L'immobilier neuchâtelois se porte assez bien, le nombre de transactions est en hausse régulière depuis de nombreux mois. Si les immeubles de rendement trouvent très rapidement acquéreur dans le bas du canton, il n'en va pas de même pour les biens du haut du canton ou pour les régions telles que le Val-de-Travers. Pour le marché de la villa et de l'appartement en PPE, la tendance est la même. Le marché de la villa est depuis les douze derniers mois très soutenu, les prix ne cessent d'augmenter partout. Toutefois, les prix du bas du canton sont de l'ordre de 15% supérieurs à ceux du district de La Chaux-de-Fonds et de l'ordre de 20% supérieurs aux autres districts. Le marché de la PPE n'a pas évolué dans les mêmes proportions, la demande étant plus faible. Les bas taux hypothécaires et les quelques terrains en zone villa qui existent encore dans le canton l'expliquent. Il est très difficile de prévoir l'évolution du prix des transactions pour la prochaine année, car celle-ci dépend directement de l'évolution des taux hypothécaires. Une forte hausse de ceux-ci entraînerait fatalement une baisse des transactions et, de ce fait, un recul des prix et vraisemblablement un transfert des transactions de la villa vers la PPE. Le canton de Neuchâtel reste bon marché face aux cantons de l'Arc lémanique.