Jeudi soir, les députés européens ont longuement interrogé des patrons ou cadres de Moderna, AstraZeneca, Pfizer, CureVac, Novavax et Johnson & Johnson (des laboratoires qui ont tous reçu des commandes en vaccins de la Confédération) autour d’une thématique: «Comment augmenter la production de vaccins et améliorer leur distribution?» Aucune annonce particulière n’a été faite mais des précisions ont permis de mieux saisir cette folle campagne.