Mardi, 16h, au Palais de justice de Paris dans l’île de la Cité. A l’extérieur, le soleil printanier ricoche sur la Seine. Paris resplendit, mais un homme, assis devant les juges, redit par la voix de son avocat qu’il n’a rien à faire ici. Raoul Weil, né en novembre 1959, fut au début des années 2000 l’un des cadres les plus importants d’UBS, dont il dirigeait le département de gestion de fortune.

Or parmi les autres personnes physiques accusées, comme lui, de «démarchage bancaire illicite» et de «blanchiment de fraude fiscale», sa place est particulière: il fut en effet le seul à être, le 20 février 2019, acquitté en première instance comme il l’avait été en novembre 2014 aux Etats-Unis, après deux semaines de procès en Floride. Raoul Weil, en clair, ne devrait pas être là. Mais le parquet ayant fait appel, il a dû reprendre le chemin du tribunal…