Procter & Gamble (P & G) réorganise ses activités en trois grandes divisions. Ce projet marque l'éclatement de Gillette, racheté en 2005.

La nouvelle structure vise à répondre aux besoins créés par la croissance récente du groupe et au fait qu'il lance de nouveaux projets plus rapidement que par le passé, a expliqué dans un communiqué le CEO du groupe américain, A.G. Lafley.

P & G a pratiquement doublé son chiffre d'affaires depuis 2000, en rachetant notamment Clairol, Wella, puis Gillette. Ce dernier ne sera plus géré comme une division à part. Ses piles Duracell seront ainsi rattachées à la nouvelle branche de produits de la maison tandis que ses produits de rasage intégreront la division Soins de beauté.

Une troisième division regroupera les produits liés à la santé et au bien-être. La mise en place de cette nouvelle structure sera effective le 1er juillet et s'accompagnera d'une refonte de la direction, marquée par la nomination de Susan Arnold, 53 ans, à la tête des trois nouvelles divisions.

P & G s'est implantée en Suisse en 1953 en commençant par la vente de lessive et de savon. En 1999, Genève est devenue le siège stratégique du groupe pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Environ 2200 collaborateurs de 66 nationalités différentes y travaillent.