«Coop a très bien travaillé l'an dernier.» Hansueli Loosli, président de la direction, était apparemment fort satisfait en présentant hier les résultats du groupe bâlois. En 1999, les ventes de Coop ont en effet progressé plus rapidement que le commerce de détail en Suisse. De plus, le groupe bâlois a surpassé Migros, son éternel rival. L'an dernier, le chiffre d'affaires des sociétés coopératives Coop s'est accru de 4,4% à 9,7 milliards de francs. A titre de comparaison, les ventes de Migros ont quasi stagné (+0,3%) à 13 milliards de francs et celles du commerce de détail en Suisse ont progressé de 1,8%.

Le chiffre d'affaires des points de vente, qui inclut les boucheries Bell, les stations-service, l'électronique, les meubles, etc., a même augmenté de 4,7% à 11,5 milliards de francs, s'est réjoui Hansueli Loosli. 64% de ce montant est dégagé dans l'alimentaire et 36% dans le non-alimentaire. Coop a ainsi réussi à augmenter de 0,3% sa part sur le marché de détail suisse. Celle-ci atteint désormais 13,7%, a-t-il ajouté.

L'an dernier, le résultat d'exploitation a également progressé, de 13,8% à 569 millions de francs. Quant au bénéfice, il a atteint 255 millions de francs (+29,3%).

«Les produits biologiques ont contribué de manière décisive à ce résultat», a indiqué Hansueli Loosli. Les labels NATURAplan (denrées alimentaires cultivées dans le respect de la nature), NATURA Line (produits fabriqués en respectant des critères sociaux), OECOplan (prestations de services écologiques) et Cooperacion/Max Havelaar (café, jus d'orange) ont rencontré un vif succès auprès du public puisque leurs ventes ont augmenté de 39% à 562,7 millions de francs.

L'an 2000 a, semble-t-il, bien commencé puisque les ventes sur les trois premiers mois sont en hausse de 4%. Cette année sera chargée pour le groupe Coop. Comme annoncé l'automne dernier, il va fusionner au 1er janvier 2001 ses 14 coopératives et la société mère en une seule coopérative divisée en cinq régions de vente. D'ici à fin mai, les 45 754 collaborateurs du groupe connaîtront leur fonction et leur lieu d'affectation, a assuré Hansueli Loosli. E. Br.