A partir d’avril, les consommateurs suisses auront peut-être la sensation que leur Coca-Cola est bu plus rapidement que d’habitude. Ce ne sera en réalité pas qu’une impression. Le fabricant américain de boissons sucrées a décidé de réduire la taille de ses bouteilles, qui passeront de 500 ml à 450 ml. Le prix, lui, restera identique. Cela vaudra également pour Fanta, Sprite ou d’autres boissons du groupe, annonçait le Tages-Anzeiger en fin de semaine dernière.

«La réduction de la taille de l’emballage sans changement de prix est une technique classique pour augmenter les prix de manière cachée, souligne Barbara Pfenniger, responsable alimentation à la Fédération romande des consommateurs (FRC). Mais elle n’est pas très fréquente pour les aliments de base dont les consommateurs connaissent bien les prix et les contenances.»