Après deux longues années de traversée du désert, l'investisseur a plus que soif d'un cocktail détonant de performance et de risque contrôlé. Mais où trouver pareille recette? Le marché obligataire? Mais le risque d'une prochaine baisse des prix suite à une hausse des taux paraît plutôt élevé en comparaison des rendements servis qui, eux, restent très bas.

Bref que faire si ce n'est se tourner vers le cash? Et pour accroître l'espérance de rendement des dépôts fiduciaires, pourquoi ne pas les structurer un peu en utilisant l'immense potentiel offert par les stratégies d'options de change?

Les principaux avantages de ces produits structurés forex sont au nombre de deux:

1) Ils servent un taux d'intérêt bien supérieur au taux sans risque (taux fiduciaire).

2) Ils sont parfaitement transparents sur le risque réel encouru par le client.

La méthode conseillée dans le choix de ces stratégies se décline autour de cinq points:

1) Choisir un rendement égal au plus à 4 fois le taux fiduciaire pour conserver un couple rendement-risque acceptable (profil conservateur).

2) Définir précisément sur quoi porte le risque entre le capital, les intérêts et la devise de remboursement du dépôt.

3) Favoriser les produits à profil de risque simple.

4) Préférer une maturité courte (1 à 3 mois) pour avoir une meilleure qualité de pronostic sur les parités de change

5) Retenir une parité dont les devises sont familières à l'investisseur et dans lesquelles il pourrait aisément adopter une logique de placement et/ou de couverture.

L'investisseur pourra alors pénétrer le monde des structurés sur parités de change en choisissant par exemple l'une de ces trois stratégies de base:

1) Un Range Deposit: anticipation neutre, pas de risque en capital, risque sur les intérêts.

2) Un Dual Currency Deposit: idée de la tendance, taux garanti, risque sur la devise de remboursement.

3) Un Single Strike Deposit: idée précise du niveau de la parité à l'échéance du dépôt, pas de risque en capital, risque sur les intérêts.