Le Zurichois Alexander Jost a été nommé à la tête de la filiale suisse de Nestlé, a communiqué hier le groupe alimentaire. Il remplace Michel Bonjour qui prend sa retraite. Docteur en droit de l'Université de Zurich, Alexandre Jost a rejoint en 1973 le département juridique de Nestlé. Ce juriste a ensuite travaillé pour la multinationale aux Philippines et au Japon dans le domaine des ventes, du marketing et des affaires financières. Alexandre Jost a ensuite dirigé la filiale japonaise avant d'être rappelé à Vevey. De 1992 à 1997, il a dirigé la zone Afrique, Moyen-Orient et Asie centrale puis, dès novembre 1997, la

région scandinave (Suède, Norvège, Danemark, Finlande

et Islande).

En 1999, Nestlé Suisse a dégagé un chiffre d'affaires de 1,274 milliard de francs (1998: 1,297 milliard de francs), décomposé en 907 millions de francs pour les ventes en Suisse (901 millions) et 367 millions de francs en exportations (396 millions). Alexandre Jost se trouvera à la tête de quelque 2950 collaborateurs, une centaine de moins qu'en 1998. Chez Nestlé Suisse, le chiffre d'affaires par employé s'est élevé en 1999 à 431 000 francs (1998: 425 000 francs).

La filiale locale du géant de l'agroalimentaire maintient aussi en Suisse neuf sites de production. En Suisse romande, Broc (FR) produit les chocolats Nestlé et Cailler, Fribourg les pâtes à tartiner (Le Parfait) et Orbe (VD) le Nescafé ainsi que les boissons cacaotées (Nestlé et Nesquik). Nestlé possède également des usines à Konolfingen (produits laitiers), Wangen (pâtes fraîches), Bâle (marques Thomy et Incarom), Hirzel (articles réfrigérés), Kemptthal (produits Maggi) et Rorschach (surgelés Findus et crèmes glacées Frisco).