Pour la plupart d'entre nous, aujourd'hui, l'eau est une matière première naturelle,accessible à tous. L'eau, cependant, devrait se raréfier au cours des prochaines années et devenir une matière première précieuse dont le prix devrait fortement augmenter. L'eau est ainsi de plus en plus désignée comme l'or du XXIe siècle ou l'«or bleu». L'accès à l'eau diffère d'une région à l'autre. Les inégalités concernant l'accès à l'eau devraient s'accroître avec les changements climatiques attendus, l'augmentation de la pollution, l'inefficacité de son utilisation et la croissance démographique. 70% de la surface terrestre est couverte d'eau: 3% de cette eau est de l'eau douce dont une partie est liée à la fonte des glaces polaires. L'eau douce est donc rare. Un pour cent seulement des réserves mondiales d'eau est potable pour l'être humain. 75% de ce pourcentage est consommé par l'agriculture, 15% par les industries et seulement 10% par la consommation privée. Au cours des 100 dernières années la population mondiale a triplé tandis que la consommation d'eau septuplait. Depuis 1970 la quantité d'eau disponible a diminué de 40% par personne. 1,3 milliard de personnes souffrent déjà d'un manque d'accès à l'eau potable. Les Nations unies attendent un triplement de la consommation d'eau douce au cours des 30 prochaines années. Il sera donc probablement difficile d'éviter une augmentation de la pénurie en eau potable. Selon les Nations unies, à partir de 2025 l'eau potable sera très rare pour tous. Trois milliards de personnes devraient souffrir d'un manque d'eau. Comment prévenir un tel scénario? La solution se trouve probablement dans la capacité à mieux utiliser l'eau dans l'agriculture et l'industrie, à produire de l'eau potable et la renouveler par épuration. 92% de l'approvisionnement en eau est actuellement contrôlé par les pouvoirs publics. Cependant, les besoins en investissement pour l'entretien, le maintien et la modernisation des infrastructures sont très importants et exigent une grande expertise. Compte tenu de la situation financière délicate de nombreux pouvoirs publics, la part de marché des entreprises privées devrait fortement augmenter d'ici à 2015.

La Banque mondiale estime que des investissements d'environ 600 milliards de dollars américains seront nécessaires pour atténuer la pénurie en eau dans les dix prochaines années. L'eau devrait être ainsi l'un des produits de base dont le taux de croissance attendu est parmi les plus élevés. Certains experts estiment en effet que le taux de croissance du chiffre d'affaires réalisé par les fournisseurs privés en eau devrait augmenter de 15% par an d'ici à 2010 pour représenter en 2010 un chiffre d'affaires de 400 milliards de dollars américains.

Ainsi en Europe, 38% de la population est déjà approvisionnée en eau par des groupes privés. Selon certains experts, en 2015, 75% de la population européenne devrait être approvisionnée par les groupes privés. Aux Etats-Unis, les fournisseurs d'eau privés détiennent actuellement 14% du marché. Cette part de marché devrait quadrupler d'ici à 2015 pour atteindre 65%. Le marché de l'eau est un marché en pleine expansion, offrant de nombreuses perspectives. Les investisseurs peuvent participer à l'aventure de l'eau et au développement des entreprises actives dans ce secteur grâce aux produits structurés.