Ça y est, Windows peut désormais être utilisé sur un Mac. L'annonce effectuée mercredi par Apple n'est pas une surprise, tant le lancement, en janvier dernier, de Mac fonctionnant avec des puces Intel préfigurait cette décision. Il n'empêche, de nombreuses zones d'ombre subsistent.

La mise à disposition gratuite du logiciel Boot Camp, destiné à faire fonctionner Windows XP sur les Mac de dernière génération, n'est pas une véritable première. Au milieu des années 90, certains Mac pouvaient être équipés d'une carte capable de faire tourner DOS et Windows sur la machine. Mais Apple n'a pas poursuivi l'expérience longtemps. Et, le 21 mars dernier, un fan de Mac remportait un prix de 14000 dollars lors d'un concours, en étant le premier à faire tourner Windows XP sur un Mac.

Avec son annonce de mercredi, Apple devrait attirer, selon des analystes, des particuliers appréciant le design des Mac, mais désireux de pouvoir utiliser toutes leurs applications actuelles tournant sur PC. Cité par le New York Times, Charles Wolf, analyste auprès de la société américaine Needham & Company, s'interrogeait tout de même mercredi sur le nombre de personnes désireuses de payer plus cher leur ordinateur tout en utilisant les fonctions d'un PC normal.

Question de prix

Car, même si les performances de Windows sur un Mac semblent bonnes, la machine est plus onéreuse qu'un PC de HP ou de Dell. C'est pourquoi ce seront avant tout des particuliers, et non des entreprises, qui pourraient être attirés par ces Mac tournant avec Windows. Des particuliers qui devront être vigilants: il leur faudra protéger efficacement leur machine contre les virus et autres spywares, qui pourront attaquer Windows XP sur un Mac.

Les problèmes de Microsoft

Apple pourrait donc augmenter ses parts de marché, et les fabricants de PC perdre quelques plumes. Quid de Microsoft? L'éditeur de Windows XP pourrait quant à lui vendre davantage d'exemplaires de son système d'exploitation actuel. Une maigre consolation pour la firme de Bill Gates, qui vient de reporter la sortie de Vista, successeur de Windows XP, à janvier prochain (LT du 23 mars 2006). D'après les rumeurs, Vista pourrait être plus facile encore à installer sur Mac que Windows XP.