Marc Schluep est l’un des rares Suisses au sein du comité de direction générale d’un grand groupe français coté en bourse. Il en est également directeur pour la Suisse. La société en question, Worldline, est leader des paiements électroniques en Europe, avec 12 000 employés. Elle exerce la fonction de prestataire de services pour les commerçants (fourniture du terminal et des contrats d’autorisation) et pour le règlement des transactions des banques, des commerçants et des fintech.

Sous maints aspects, elle est très liée à la Suisse puisque l’infrastructure suisse SIX en est le premier actionnaire à hauteur de 18% du capital. En bourse, son action est en hausse de 23% depuis le début de l’année, en partie en raison d’un scandale qui ébranle la finance.